Les 10 commandements

Moses mit den Gesetzestafeln (Rembrandt 1659)
Rembrandt, Moïse avec les tables de la loi -1659 © Staatliche Museen Preußischer Kulturbesitz

Les Dix commandements font partie des 613 consignes individuelles au total de la loi mosaïque. Ceux-ci se distinguent. Leur position particulière au sein de cette loi apparaît grâce à deux faits : Seuls ces commandements ont été annoncés par Dieu au peuple d’Israël, sur le mont Sinaï, de manière audible, et seuls ceux-ci ont été gravés sur des tables de pierre par Dieu lui-même.

Les Dix commandements s’adressent toujours à l’individu ; il n’est pas dit : « Vous ne devez pas … », mais toujours « Tu … » ou « Tu ne … ». Chaque individu est par conséquent exhorté à s’orienter d’après les commandements de Dieu dans son comportement et sa vie personnels.

Le 1er commandement :

Je suis l’Éternel, ton Dieu, tu n’auras point d’autres dieux devant ma face.

Qu’est-ce que cela signifie ?
Nous devons craindre Dieu, l’aimer et lui faire confiance par-dessus toutes choses.
Le 2e commandement :

Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain, car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui aura pris son nom en vain.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas jurer, faire de la magie, mentir ou tromper en son nom, mais plutôt d’invoquer Dieu en toutes détresses, de prier vers lui, de le louer et de le remercier.

Le 3e commandement :

Tu sanctifieras le jour du repos.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas mépriser sa parole, mais de la garder sainte, d’aimer l’entendre et d’apprendre à ne pas remplir le dimanche de choses inutiles et néfastes, mais de le vivre comme une journée de grâce et de bénédiction offerte par Dieu.

Le 4e commandement :

Honore ton père et ta mère, afin que tes jours soient prolongés dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas mépriser nos parents ou notre Seigneur ni de les mettre en colère, mais de les respecter, de les servir, de leur obéir et de les aimer et de les estimer.

Le 5e commandement :

Tu ne tueras point.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas causer de tort ni faire souffrir nos contemporains, mais de les aider et de les encourager dans toutes les détresses de la vie.

Le 6e commandement :

Tu ne commettras point d’adultère.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de vivre chastement et modestement par les mots et par les œuvres, et afin que chacun aime et respecte son époux.

Le 7e commandement :

Tu ne déroberas point.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne prendre l’argent ou les biens de personne ni de se les approprier par de fausses marchandises ou par tromperie, mais d’aider à améliorer et à protéger les biens et la nourriture d’autrui.

Le 8e commandement :

Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne mentir à personne, de ne trahir personne, de ne médire personne ni de faire de mauvaise réputation à personne, mais d’excuser, de parler en bien de quelqu’un et de tout arranger pour le mieux.

Le 9e commandement :

Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas convoiter les biens ou la propriété de notre prochain ni de se les approprier avec ruse et un sentiment de droit, mais de les préserver.

Le 10e commandement :

Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bétail, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas dérober à notre prochain ni leur femme, ni leurs serviteurs ni leur bétail, mais de les garder afin qu’ils restent et fassent ce qu’ils doivent faire.

Jésus-Christ a résumé ces Dix commandements en ces deux commandements : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Matthieu 22 : 37–40, extraits).